Ce site vous a plu...

Navigation rapide et iphone:

habitat mobile - habitat nomade - maison paille - habitat intégré - habitat roots- alternatif - multimédia - forum habitat alternatif et cabanes - bibliographie - annuaire location - annuaire pro - annonces terrains - contact

Habitat intégré: la solution ultime?


Nous avons développé ce site, avec pour objectif de mettre en avant en France des concepts qui sont très peu connus du grand public. Il est vrai qu'en France, nous nous passionnons pour les cabanes perchées qui offrent un contact avec les arbres et la vie de la sphère arboricole sans pareil, mais qui n'a pas rêvé d'une maison de Hobbit en lisant ou en visionnant le seigneur des anneaux. Et bien c'est de cela dont il s'agit sur cette page; Le rêve est chose possible avec le ferrociment ou encore les branches tressées de Simon dale.

maison de simon daleSimonDale House

Présentés sur quelques sites dans les pays Anglo-saxons, mais quasiment inconnu en France, la pratique des maisons enterrées est revenu à la mode outre manche, surement à la suite de l'adaptation de la Trilogie de Tolkien. A l'image de la maison de Simon Dale ci dessus, nous tacherons de développer des sujets sur ce type de construction.

La comté

Il est évident que de nos jours l'intégration risque de faire de plus en plus partie du cahier des charges des cabinets d'architectes qui seront missionnés sur des projets dans des zones protégées, soumises à des enjeux touristiques . Mais en dehors du côté esthétique et de la satisfaction d'habiter un lieu en harmonie avec le paysage, on peut faire bénéficier d'un lot de solutions techniques sur le plan thermique, accoustique notamment à ce type d'habitat.

Il existe plusieurs ramifications pour l'habitat intégré, nous y consacrerons des chapitres sur cette page afin de proposer un panorama et nous vous invitons à ouvrir des discussions sur le forum des cabanes:

L'héritage: Cela fait 7 millions d'années que l'homme se réfugie dans un habitat minéral. En effet si nous appelons nos ancêtres, les" hommes des cavernes", c'est assurément consécutif a une très haute fréquentation des abris rocheux. Ainsi on peut très rapidement en déduire que cela constituerait le meilleur habitat pour l'homme puisque la sélection, les développements majeurs se sont opérés au travers de ce mode de vie.

peinture d'un taureau sur une rochePeinture rupestre

Ainsi il est démontré, à titre de comparaison et d'exemple, que les radiations émises par les minéraux accolés au poêles à bois (ollaire/stéatite) apportaient la meilleure longueur d'onde pour le corps humains, comparativement aux autres modes de chauffage. Il est rapidement constatable que l'on vit plus confortablement avec un poêle à bois à 18° qu'avec un convecteur à 20°. Ainsi il peut être intéressant de rechercher d'autres "pratiques originelles, ancestrales, et en déduire des techniques et des modes de vie plus en accord avec nos "gènes". Très récemment, des chercheurs ont publié des résultats expliquant que les momies Égyptiennes ne montraient aucun signe d'atteinte de cancers par exemple.

Le Feng shui va également donner de l'importance à un arrière de maison sécurisant et protégé. Il s'agit de l'énergie de la tortue, force et soutien. Murs, colline, constructions importantes sont ainsi bienvenues sur les arrières des demeures.

Habitat intégré sur un cap rocheux: Catalogne Espagnole

Vivre à Hobbitbourg... en France.


Le paradis sur terre a été décrit par Tolkien comme un pays et ses bourgades parfaitement intégrées à la nature, peuplés d'êtres paisibles et hédonistes. Frodon, Bilbo incarnent depuis des générations cette paix bucolique et " Bilbo le hobbit" fut un livre de chevet des générations qui retournèrent à la campagne dans les années soixantes dix. Sentir la symbiose, une non agressivité envers la nature, c'est surement la forte sensation que l'on doit percevoir en ouvrant la porte de ces cabanes.

maison hobbit sous une couche de terre et prairie derrière des fougères.Les Anglais avaient tenté l'aventure de la Comté comme nous le montre la demonstration de Dale. En France près de Soissons, chez Le nid dans la bruyère, ils sont précurseurs de ce type d'hébergement et il est à parier que nombre de curieux des contraintes techniques vont y faire une halte afin de paufiner leur habitat indécelable par le "grand frère" Google Earth.

Juin 2012, nous avons été agréablement surpris d'être appellé à faire paraître une annonce de maisons de hobbits à louer. Nous avions, en 2009, rédigé cette page en nous questionnant sur l'absence de ce type d'habitat sur le paysage "bucolique" Français et nous attendions une réponse.

C'est chose faîte en Picardie et nous sommes convaincu du succès de cet initiative et surtout de l'engouement pour ce type d'habitat pour allier le concept organique de la yourte et l'intégration dans le paysage. On peut penser que cette construction n'est peut être pas si récente car nous retrouvons ce concept d'habitat semi enterré dans les descriptions du camp des Mamutoï de Jean Auel dans sa saga préhistorique des enfants de la terre. Editions pocket pour la version poche.

intérieur de la maison de hobbit

bureau dans the hobbit houseporte semi enterré en bois.entrée de la maison de hobbit

Nous souhaitons bon vent à Agathe, Gwenola, Christophe et à toute l'équipe du nid dans la Bruyère . Nous vous proposons d'ouvrir les sujets sur le forum des-cabanes.com rubrique habitat alternatif.

Rejoignez les partages sur Facebook.

Les troglodytes


Dans ce domaine, en France, nous pouvons proposer de nombreux sites ou les cavités ont été exploitées notamment dans des villages, ou depuis des siècles dans les campagnes. Dans le monde entier, on peut retrouver de nombreuses utilisations troglodytes: pour l'habitat, les coutumes funéraires et religieuses.

Mais de part le monde, l''homme a remanié son habitat habituel depuis des millions d'années et le résultat est édifiant.

habitat troglodyte rose contre la falaise rouge, arbre vert devant

Cela dit il s'agit de références purement contextuelles. Ces sites sont déjà exploités et il est rare de nos jours de dénicher un terrain assortie d'une grotte. Mais trouver un terrain avec du caillou, de la pierre à bâtir, çà c'est un point très positif voir essentiel.

temple creusé dans les calcaires

[haut de page]

Les méthodes


L'implantation:

L'implantation de ces constructions doit être le critère important, l'examen d'un site potentiel de renforcement est crucial. Il y a plusieurs facteurs à évaluer lorsque l'on va choisir un site pour une construction "souterraine". La topographie, le climat local, la végétation, la nappe phréatique et le type de sol jouent tous un rôle dynamique dans la conception et l'application des abris sous terrains.

plan d'une maison semi enterrée

Sur un terrain relativement plat, une maison entièrement encastré avec une cour à ciel ouvert est la forme la plus adaptée. Sur une crête, il faudra s'adosser aux vents dominants et au nord, mais il possible également de creuser en partie son emplacement et de recouvrir la construction avec le renfort d'engins de terrassement. Sur un terrain en pente, la construction devra être adossée à la colline. La pente déterminera l'emplacement du mur de la baie vitrée, un mur exposé plein sud est plus louable dans l'hémisphère Nord (et nord dans l'hémisphère sud) en raison du gain sur le plan de l'ensoleillement.

coup d'une maison intégrée sous une colline

La végétation devra être très réduite autour du site. Il est recommandé de planter des espèces drainante pour limiter les risques en cas de fortes périodes d'humidité. la présence de gros arbres à proximité va ajouter des risques potentiels de fragilisation des roches et de fissures des matériaux.

Les styles

On peut dresser un petit inventaire de la Hobbit school:

Sur ces deux clichés, on remarquera:

-La présence de la pierre.

-Peu de formes perpendiculaire, les verticales sont assez souvent remplacées par des obliques,

-Les ouvertures plutôt rondes,

- Du gazon... .

- A l'intérieur exit le minéral, place au membrures en bois et à des éléments pouvant s'assimiler à de la construction terre, paille et chaux.

entrée de maison de hobbittemple hobbit

Pour ceux qui seraient interéssés par ces techniques, nous vous invitons à user des mots clés sur votre moteur de recherche. Vous trouverez quelques modus operandi et nous serons heureux d'en débattre sur le forum des cabanes.

Le cas "Dale":

Il va s'en dire que nos lecteurs vont essentiellement se focaliser sur cet article ci . Mais l'avis des professionnels et des architectes sur les sites internet demeure vivement recommandé même pour des constructions intégrées "modestes.

plan de S Dale

Simon Dale, dont les photos de sa construction font le tour du monde, offre un exemple très sympa d'une construction intégrée. Il explique en outre qu'il a réalisé sa construction pour 5000 euros et qu'il refuse toutes les constructions modernes et leurs "coktails cancérigènes".

Son objectif était de réduire les profits des marchands, d'utiliser au maximum les matériaux naturels et c'est gagné.

- Construction de la charpente avec des arbres locaux.

- Treillis de toiture sont fait de branchages et Simon assure que c'est très facile finalement.

- Pierres et argiles pour les soubassements

- Isolation paille pour les murs et le toit.

- Frigo refroidi par des canalisations d'air froid sous-terraines, etc...

Intérieur de la maison de S dale vue de nuit

Nous vous laissons également le soin de visiter le site "engagé" de Simon Dale.

En France :

Nous ne sommes pas en reste dans le domaine de l'auto-construction, mais la discrétion prime. Les auto-constructeurs sont pointés du doigt, contrairement à la reconnaissance dont jouissent nos voisins dans leur pays respectifs.

Il existe des auto-constructions enterrés, intégrés et surtout réalisés avec un maximum de matériaux de récupération. De très belles réalisations comme cette maison Cévenole. Cette région en dénombre quelques unes, les Pyrénées et l'Ariège également. Malgré des réticences parfois à accueillir des personnes venant d'autres horizons, on peut estimer que grâce aux néo ruraux, et aux deuxième générations de la vague 68, ces régions retrouvent un dynamisme qui leur serait impossible à acquérir autrement.

Bien entendu reste le pari de l'écologie à maintenir pour ne pas apporter de pollutions supplémentaires à des sites naturels. C'est à dire que l'extraction des énergies nécessaires à la vie à la campagne doit au mieux passer par le solaire et le bois et la règle voudrait que l'on s'interdise l'emploi des énergies fossiles dans nos campagnes... Et que l'on soit respectueux de se que l'on rejete dans nos sols et nos rivières. Il est bon des fois de refaire un inventaire personnel de son impact réel sur l'environement. 

[haut de page]

L'habitat passif


Depuis les 70s, les Allemands et les Scandinaves ont developpés des normes très strictes en terme de consommation énergétique.

Wikipédia nous donne 6 définitions très explicites et l'on remarquera que la plupart de ces critères seraient solvables au profit d'une construction semi-enterrée.

  1. Isolation thermique renforcée, fenêtres de grande qualité
  2. Suppression des ponts thermiques
  3. Excellente étanchéité à l'air
  4. Ventilation double flux (avec récupération de chaleur)
  5. Captation optimale, mais passive de l'énergie solaire et des calories du sol
  6. Limitation des consommations d'énergie des appareils ménager

Quelques éclaircissements:

La ventilation double flux: consiste a chauffer l'air de ventilation extrait de l'extérieur, donc froid, avec l'air chaud qui sort de la maison ou de gérer la mise en t° de l'air par la géothermie.

Les ponts thermiques: Il s'agit de maîtriser les déperditions de chaleur par les matériaux très conducteurs. Par imager l'explication; un profil métallique fera accumulateur d'air froid à l'intérieur s'il présente une partie attenante à l'extérieur. Il agira comme "un convecteur procurant du froid" dans la pièce. parfois il peut s'agir de tiges filletées reliant des élements extérieurs à des éléments intérieur. A l'inverse en été cela conduira la chaleur dans l'habitat.

Les bémols résident bien entendues dans ces standarts: le cout, la forte trace écologique laissée par les matériaux employés par les constructeurs de maisons passives et enfin des sensations pas très agréables parfois pour les personnes clautrophobes. (à suivre)

[haut de page]

Les ouvrages


Habiter le paysage :

Ci dessous un ouvrage de référence qui traite des constructions creusées.L'ouvrage s'inscrit dans la continuité du titre paru au début des années 1980, Maisons creusées, maisons enterrées. Il propose un tour d'horizon des maisons creusées, puis de leur interprétation par une architecture contemporaine intimement intégrée au paysage. Aujourd'hui, toutes ces réalisations "semi-enterrées", parfois cataloguées marginales à l'époque de leur construction, servent de références avec l'émergence d'attentes nouvelles pour l'habitat de demain : vivre autrement, dans le respect des éléments. Ces maisons utilisent à la fois les savoir-faire vernaculaires, le bio-climatisme naturel, les recherches formelles du siècle dernier ou les tentatives de ces dernières décennies pour exploiter les bio-technologies et l'informatique.

Voici des extraits de l'ouvrage ou on peut visualiser le concept de l'architecture organique.

. Maison Unal en voile béton de 1980 Hausermann-Costy et Maison Roux de 1985 de Antti Lovag.

Manuel d'architecture naturelle :

Anciennement connu sous:" soleil, nature, architecture" L'ouvrage se définit comme un outil pour les concepts les plus récents de l'utilisation du soleil et de l'environnement dans la conception de l'habitat.

" Les choses changent.
Les rêves et les visions d'aujourd'hui seront peut-être la réalité de demain. Nous pourrions faire un usage plus simple des technologies modernes. L'architecture et les installations climatiques devront changer, tout autant qu'évoluent nos idées sur l'utilisation de l'énergie. Les possibilités de capter les énergies passives naturelles pour alimenter notre cadre de vie sont immenses. " David Wright

[haut de page]